Haut-Lomami : des morts et une femme violée à Malemba Nkulu suite à la rivalité entre katangais et kasaiens 

La situation à Malemba Nkulu dans la province de Haut-Lomami se dégradent jour après jour. Des civils et policiers ont été lynchés par la population et une femme a été volée, selon les sources concordantes. 

Hugues Mpaka

14 Nov 2023 - 08:28
 1
Haut-Lomami : des morts et une femme violée à Malemba Nkulu suite à la rivalité entre katangais et kasaiens 

Selon les sources officielles, le bilan de la possible xénophobie qui se vit à Malemba Nkulu est de quatre kasaiens tués, une femme violée et des blessés par les civils et policiers. Cette information est confirmée par Félix Kabange Numbi, ancien Ministre du gouvernement pour le compte du PPRD, parti politique de l'ancien président de la République, Joseph Kabila. 

« 4 personnes tuées dont un motard et une femme, 3 civils blessés par balle dont une femme, 2 policiers lapidés et admis aux soins intensifs, une femme violée… Je condamne fermement ces actes de violence et présente mes condoléances aux familles éprouvées . J’appelle le gouvernement à rétablir la paix à Malemba et j’invite la population au calme, à ne pas céder à la provocation et à ne pas se faire justice. Il y’a urgence avant que la situation ne s’aggrave », a-t-il tweeté. 

La société civile établit son bilan à dix morts et pointent du doigt les acteurs politiques. Pour elle, cette situation rappelle les violences contre les Tutsi au Nord-Kivu et les Banyamulenge au Sud-Kivu dans l’Est de la Republique démocratique du Congo. 

« à Malemba Nkulu (Haut-lomami), 
Plus de 10 personnes originaires du Kasaï ont été lynchées par des habitants locaux qui les accusent d'être des envahisseurs. Cette violence est le résultat d'une haine tribale alimentée par certains acteurs politiques. Ce crime s’ajoute aux plusieurs autres rapportés en RDC visant les Tutsi du Nord-kivu et ceux du Sud-kivu, les Banyamulenge, pour lesquels ces genres de sévices sont malheureusement acceptables puisque tous assimilés injustement au m23 et au Rwanda », a tweeté l’ACLDH. 

Le gouvernement central, par le biais de son porte-parole, Patrick Muyaya, dit suivre de prêt la situation et appelle les katangais et kassaiens au calme.

Hugues Mpaka Journaliste, rédacteur et reporter au sein de la rédaction de la UNE.CD ; Community Manager, présentateur d'émissions et journaux radiophoniques et télévisuelle, passionné des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) ; licencié en Sciences de l'Information, département de multimédia de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC).