4 ans d’alternance pacifique : BISO PEUPLE note « mauvais » le bilan de Félix Tshisekedi au pouvoir

Quatre (4) ans jour pour jour depuis que la République Démocratique du Congo a connu sa première alternance pacifique et civilisée du pouvoir entre Joseph Kabila et Félix-Antoine Tshisekedi, respectivement Président sortant et Président entrant. Réagissant au bilan de l’UDPS au pouvoir, le mouvement citoyen BISO PEUPLE note le bilan du président « mauvais ».

Par Hugues Mpaka

24 Janvier 2023 - 13:33
24 Janvier 2023 - 13:33
 0
4 ans d’alternance pacifique : BISO PEUPLE note « mauvais » le bilan de Félix Tshisekedi au pouvoir


Dans une interview exclusive accordée à la UNE.CD, Gauthier - Müller Kasongo, coordonnateur de BISO PEUPLE, pense que le régime de Tshisekedi a échoué ses quatre premières années au pouvoir au regard de la situation sociale des congolais qui attendaient beaucoup du nouveau régime après souffrances sous Kabila.

« Mauvais. Notre lutte s'inscrit dans la logique de pousser les dirigeants à répondre aux aspirations de la population congolaise. Au regard des conditions néfastes actuelles de notre population caractérisées par les difficultés criantes pour l'accès à l'eau et à l'électricité ; l'accès à l'emploi avec une rémunération descend ; l'insécurité dans tous les coins du pays ; l'impossibilité de nouer les deux bouts du mois ; les difficultés des moyens des transports ; tout Congolais conscient et soucieux de son bien-être sait que la gestion actuelle n'a pas été à la hauteur de l'attente qu'avait la population au regard de l'udps en laquelle l'ensemble de la population avait espoir sous l'Ancien Régime », a-t-il déclaré.

Par la même occasion, le numéro un de BISO PEUPLE a laissé entre les mains du Peuple congolais la suite du régime de Tshisekedi avec les élections à venir. Gauthier-Müller Kasongo invite Felix Tshisekedi et son gouvernement à répondre aux besoins des congolais s’ils veulent être reconduits après les élections à venir.

« La suite de ce régime sera déterminée par la population à travers les urnes d'où nous sommes très focalisés sur le processus électoral, cela dans l'objectif d'avoir l'organisation des élections dans le respect du délai constitutionnel ; en œuvrant également dans l'éducation civique et électorale pour conscientiser la population afin de s'approprier du processus et savoir faire un vol utile loin de toute manipulation politicienne. Il revient donc au régime actuel d'établir les politiques publiques qui satisferont les besoins fondamentaux de la population s'il veut avoir un nouveau mandat d'exercice du pouvoir », a-t-il ajouté.

BISO PEUPLE de Gauthier-Müller Kasongo se dit vigilant en cas de glissement. Le mouvement citoyen promet de recourir à l’application de l’article 64 de la Constitution de la République pour mobiliser la population pour faire face à ces intentions et barrera la route à tout plan occidental sur la République Démocratique du Congo comme se fût dans les années antérieures.

« En cas de glissement, au premier volet, nous allons mobiliser l'ensemble de la population à la sanction population établie dans l'article 64 de notre constitution vu qu'aucun représentant à la chambre basse ou à l'exécutif national aura le mandat ni la légitimité donnés aux élections de 2018. Au deuxième volet, nous allons barrer la route à toute mobilisation sociale comme politique allant dans le sens de faciliter un plan occidental en RDC et celle qui voudrait imposer des dirigeants par les voies non-légales », a-t-il conclu.

Les quatre premières années de Félix Tshisekedi au pouvoir ont marqué les esprits par plusieurs bonnes actions et intentions et dérapages dont la gratuité de l’enseignement, le RAM, le procès 100 jours, l’IGF et la chute de la coalition politique FCC-CACH.

Hugues Mpaka Journaliste, rédacteur et reporter au sein de la rédaction de la UNE.CD ; Community Manager, présentateur d'émissions et journaux radiophoniques et télévisuelle, passionné des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) ; licencié en Sciences de l'Information, département de multimédia de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC).